Les bons réflexes quand un enfant se casse une dent

Les bons réflexes quand un enfant se casse une dent

Entre 12 mois et 4 ans, les chutes sont inévitables pour les enfants. Ils deviennent de véritables petits explorateurs. Plus l’enfant est jeune, plus les risques de traumatisme sont élevés. Un adulte peut aussi se casser une dent, que ce soit par accident ou par usure. Mais quels sont les bons réflexes quand un enfant se casse une dent ?

Récupérer le morceau de dent cassé

À l’âge de l’apprentissage de la marche, un petit enfant ne maîtrise pas encore bien ses mouvements. Le risque de chute est de plus en plus important à l’extérieur comme à la maison. Chez l’enfant un peu plus grand, l’apprentissage du vélo ou de la trottinette représente également des risques de chute et de blessures au niveau des dents.

Le bon réflexe après l’accident consiste tout d’abord à récupérer le morceau de dent cassée. Elle pourra peut-être, selon le cas, être refixé. Vous devez conserver la dent ou le morceau de dent dans un endroit adapté. Tout ceci, le temps que le dentiste la refixe éventuellement.

Aucun dentiste ne vous en voudra de bouleverser son programme pour des soins dentaires en urgence. Il faut souligner par ailleurs qu’une dent est une matière vivante. Vous devez donc la mettre dans du sérum physiologique. Évitez surtout de la garder dans la bouche de l’enfant au risque qu’il l’avale.

Comment obtenir les soins dentaires d'urgence pour une dent cassée ?

Nettoyer la bouche de l’enfant

Comme les dents d’adulte, celles des enfants peuvent subir les mêmes accidents. Cependant, les traitements peuvent être différents dans certains cas. Inutile d’essayer de remettre la dent en place, si elle est tombée. Vous pourrez favoriser le développement de potentielles infections.

Le bon réflexe est de bien nettoyer la bouche de son enfant, notamment s’il saigne. À l’aide d’une compresse imbibée d’un bain de bouche sans alcool, nettoyez ses dents pour les désinfecter. Et surtout, ne lui brossez pas les dents jusqu’à la visite chez le dentiste. Les soins dentaires en urgence doivent être faits dans les 24 à 48 heures après la chute. 

Le dentiste examinera votre enfant et lui prescrira une radio si nécessaire afin de vérifier si le germe de la dent définitive n’est pas atteint. En visualisant l’intérieur de la gencive, il pourra même découvrir la dent que l’on croyait perdue.

Faire une déclaration d’accident à votre assurance

Si votre tout-petit s’est cassé une dent, il ne suffit pas de l’emmener aux soins d’urgence dentaire. Une fois le rendez-vous pris avec le dentiste, il peut être aussi utile de faire une déclaration d’accident à votre assurance.

En effet, un traumatisme ou un choc sur une dent temporaire peut avoir des conséquences qui ne seront visibles que six ou sept ans plus tard. Elles peuvent apparaître vers l’âge de 8-9 ans. De plus, si vous ne faites pas de déclaration au moment de l’accident, les soins ultérieurs risquent de ne pas être pris en charge.

Il est donc conseillé d’envoyer les documents à temps pour être sûr d’être remboursé en cas de complication dans les années qui suivent. Par ailleurs, si votre enfant est plus grand et qu’il s’est cassé une dent définitive, envoyez également une déclaration de traumatisme dentaire à votre assurance santé. Ceci est très important même si les dégâts immédiats vous semblent minimes.

Ce sont là quelques réflexes que vous devez avoir quand votre enfant se case une dent.